Jardins Ethnobotaniques de Salagon

Le prieuré médieval de Salagon, édifié sur un tertre, émerge de la plaine agricole environnante, entretenant ainsi une relation forte avec le paysage.

Afin de préserver ce rapport à la géographie et au territoire, les jardins ethnobotaniques sont structurés d'après le parcellaire agricole. Leur composition évoque le caractère composite du monument, qui associe des corps de bâtiments de différentes époques et natures. Les jardins y sont déclinés, enseignant les usages passés et présents que l'homme fait des plantes, du jardin "magique" au conservatoire des plantes messicoles.

Les parcelles des espèces du conservatoire génétique des plantes cultivées et des céréales sont installées en relation directe avec la plaine agricole, et l'aire de battage du prieuré.

Au Nord-Ouest, les jardins évoquent une certaine idée de "nature", par la succession des jardins écologiques, installés en vis à vis de l'église et des bâtiments attenants.

La structure du jardin organise les collections botaniques qui sont enrichies par l'équipe des jardiniers et scientifiques du conservatoire ethnobotanique de Salagon.Ainsi, à la collection des plantes d'Alpes de Haute-Provence associées en cortège en haut des jardins, ont été associées des plantes du monde entier.

L'irrigation se fait de façon gravitaire par un réseau de canaux à martelières, passages en siphons, bassins ; expression de la richesse de l'eau propre aux jardins du pourtour méditerranéen.

Photographies de Paul Matheron-Tourre

Commanditaire
Conseil Général des Alpes de Haute Provence
Situation
Prieuré de Salagon, Mane - 43°56'3.82"N-5°45'39.03"E
Budget / Surface
275 000 € / 6 ha
Date
1995 - 1995