Quartier de la Morinais - Les espaces publics

Le quartier de la Morinais à St Jacques est un laboratoire de l'écologie urbaine, précurseur des éco-quartiers qui a marqué le tournant de la conception d'une nouvelle ville durable.

Le nouveau quartier de la Morinais s'inscrit dans un projet urbain global qui trouve ses fondements sur un territoire marqué par une géographie particulière développée au travers de ses espaces publics.

L'affirmation de l'appartenance au plateau, au coteau ou à la vallée se fait par les profils en travers, leur façon de recueillir les eaux pluviales et leurs plantations.

Ces thèmes sont déclinés à toutes les échelles depuis les espaces publics, l'avenue, les cours, le parc, les rues, jusqu'aux espaces privés, les cours intérieures, les jardins, les seuils, les portes…

L'eau revélateur du territoire et lien urbain

La collecte alternative des eaux pluviales accompagne les espaces publics au travers d'une série d'ouvrages de transport, fossés, canaux, rigoles, caniveaux. Ce chemin de l'eau donne la lecture de la topographie et établit des liens vers le paysage du parc.

Les voies Nord / Sud

Les voies Nord-Sud marquent les grandes limites géographiques, le cours Camille Claudel en ligne de crête , la route de Redon et le cours Jean Jaurès en rupture de pente, le mail Léon Blum "crête militaire" en limite du plateau et la 'voie digue' en limite de zone inondable, à flanc de coteau. Ces limites sont traitées principalement par le recueil des eaux pluviales de chaque partie amont.

La route de Redon en rupture de pente

La route de Redon est dessinée pour une évolution de ses usages sans changement du gabarit général. Le choix de plantation de 4 rangs d'alignement de chêne inscrit l'avenue dans le paysage bocager de l'entrée de ville de Rennes. Leur croissance lente est un pari sur l'avenir rendu possible par l'évolutivité du profil en travers.

Le pont de la route de Redon enjambe le cours du ruisseau du Blosne mis en valeur par l'aménagement de son lit

Les blocs de schiste rouge constituent des pièges à graines favorisant une recolonisation naturelle grâce à la dynamique végétale.

La ligne de crête géographique: Le cours Camille Claudel

Rue Senghor

Le parvis du collège

Rue Charles de Gaulle

La ligne de crête militaire en limite de plateau: Le mail Léon Blum 

Le canal de recueil des eaux pluviales marque l’asymétrie de cette ancienne voie où les jeunes chênes côtoient les arbres centenaires.

La limite de zone innondable: La voie digue

Le vocabulaire des matériaux, du mobilier et des plantations s'inscrit dans ces rapports d'échelles et décline les typologies correspondantes.

L'ensemble est traité sobrement avec des matériaux simples, enrobé, béton, schiste rouge, dont la réalité trouve ses fondations dans un paysage retrouvé et dans une attention particulière portée aux détails.

 

Les accès à l'eau et les rejets d'eau pluviale font l'objet d'une attention et d'un dessin qui marquent l'importante de l'eau en tant que ressource.

le parking du centre commercial

Les voies de 18m Est / Ouest

La mission de l'Atelier Bruel-Delmar porte également sur les espaces collectifs privés en coeur d'îlots que vous pouvez rejoindre au chapitre 'Quartier de la Morinais - Les coeurs d'îlots'. Le parc écologique de St Jacques fait également parti d'un chapitre particulier.

Commanditaire
Ville de St Jacques
Situation
Quartier de la Morinais, St Jacques - 48° 4'56.22"N-1°42'49.37"O
Partenaires
Cabinet Bourgois, VRD - Pranlas-Descours, Urbaniste
Budget / Surface
28 000 000 € / 40 ha
Date
1995 - 2019
Prix
Prix de l'aménagement urbain 1994 -Grand prix des zones humides en milieu urbanisé - 2011