Barrage sur la Meurthe à Nancy

Bien que ' machine hydraulique ', le barrage de Nancy est devenu un maillon de l'organisation du territoire urbain, de la réconciliation entre Nancy, les quartiers et la Meurthe.

Le projet repose sur quatre grands principes :

  • - La rivière: La limite entre l'eau et la terre est systématiquement traitée en matelas Reno pour les berges et en gabion pour les quais en rive droite.
  • - La topographie: En rapport avec la géographie, la rive gauche est traitée en talus et la rive droite en quai.
  • - Le contexte urbain: Le traitement se ' dilate ' en fonction des éléments rencontrés.
  • - Le barrage: Il constitue un lien urbain entre les deux rives. Les deux culées sont créées dans un langage commun de quais de gabions. Seule la dissymétrie est réaffirmée, sur la rive droite les grandes longueurs de mur sont parallèles à la Meurthe, sur la rive gauche les soutènementssont orthogonaux et viennent fortifier le lieu de confluences entre la Meurthe et le canal d'amenée d'eau aux moulins.

La rive gauche, plaine alluviale

Il s'agit d'assurer la continuité des berges par rapport au traitement qui leur a été donné en aval, et même d'affirmer d'avantage l'unité de la ville et de son territoire. Les berges existantes en aval du pont de Maxéville sont traitées très simplement. Le projet se doit conserver cette continuité dans la simplicité. En rive droite, le projet poursuit le traitement en QUAIS hauts et bas. En rive gauche, une typologie unitaire basée sur un principe de BERGE, assure la continuité.

Les liaisons avec le contexte urbain se fond en second plan, de façon plus ponctuelle. Le quartier de Port aux Planches s'ouvre ainsi vers la rivière par de grands emmarchements descendant vers six "Duc d'Albe" destinés à l'amarrage des bateaux préfigurant la restructuration des quartiers.

Le barrage, un lien 

L'ouvrage hydrauliques du barrage est divisé en deux parties majeures : le seuil fixe où l'eau s'écoule en permanence sur des écailles de béton et les clapets mobiles qui régulent le niveau du plan d'au amont. Le dessin des piles est volontairement orienté pour exprimer le sens d'écoulement de la rivière. Leurs dimensions répondent non seulement aux contraintes hydrauliques et structurelles de l'ouvrage mais également au débattement des vérins qui actionnent les clapets dont la course est inscrite dans l'emprise avale.

Les passerelles sont au nombre de deux. Couronnant le barrage la passerelle principale franchie la Meurthe sur une centaine de mètres de la rive droite jusqu'à l'île Vilgrain. Entre l'île et la rive gauche la passerelle qui enjambe le canal d'amenée est volontairement traitée de façon plus modeste et différente, afin d'affirmer la hiérarchie entre les deux ouvrages.

La rive droite, en escarpement

Commanditaire
District de l'agglomération Nancéenne
Situation
Allée du Port aux Planches, Nancy - 48°41'59.79"N - 6°11'50.96"E
Partenaires
Stucky, Ingénieur conseils hydraulique - Venna Ingénierie & Vantellerie
Budget / Surface
6 100 000 € / 1 km
Date
1995 - 1997