Écoquartier Bottière-Chênaie à Nantes - Parc & Espaces Publics

Ancien parcellaire maraîcher sur le plateau entre Erdre et Loire, l'écoquartier Bottière Chênaie révèle cette richesse du sol et de ses pratiques pour en faire un lieu de vie organisée autour du ruisseau des Gohards révélé à l'air libre.

Comment conjuguer densité et nature en ville ? 

Faut-il faire la ville à la campagne ou faire entrer la nature en ville ? 

Bottière-Chênaie propose sur 30 hectares de créer un véritable quartier organisé autour de la centralité de la place Cousteau, en rive de la route de Ste Luce qui entre par l'Est dans le coeur de la ville de Nantes. Accompagner la construction de 3 000 logements par la création d'espaces publics inscrits dans la trame des anciennes tenues maraîchères, proposer des espaces à partager où la végétation profite des noues et des bassins et accompagne les enjeux de rafraichissement et de biodiversité urbaine.

Le parc Nord voit ainsi la réouverture du ruisseau des Gohards qui devient l'âme de ce nouveau quartier.

Depuis 2005 le quartier d'abord développé au Nord-Ouest a franchi la route de Ste Luce vers le Sud-Est pour rétabir les liens avec le bourg du Vieux-Doulon. Le parc Sud ménage les prairies, les vieux murs et les bosquets de l'ancienne trame agricole, contrepoint d'une plus grande hauteur bâtie dans les ilots qui le bordent.

2018 voit l'achèvement de ces aménagements des espaces publics mais pas celui du quartier qui approvoise avec plaisir cette nouvelle forme de ville.

CENTRALITE

La place du Commandant Cousteau et le pédiluve des eaux de pluie

NATURE EN VILLE

Les rues et les noues

Le profil des voies intègre la gestion des eaux pluviales pour un quartier "zéro tuyau". La place des piétons et des circulations douces y est prédominante et associée aux noues de recueil des eaux pluviales plantées de saules et d'une végétation des milieux humides qui contribuent au rafraichissement urbain. Une certaine façon de lutter contre le réchauffement planétaire...

Le parc et le ruisseau des Gohards

Le ruisseau retrouve son cours à ciel ouvert et anime la vie du quartier

Le parc et le ruisseau sont un contrepoint à la nouvelle densité urbaine. La végétation indigène qui colonise les berges apportent une nouvelle qualité de nature en ville.

Nombreuses sont les traces d'une intelligence que l'homme a autrefois entretenues avec le site. Parmi celles-ci, quelques réservoirs de stockage de l'eau pour l'arrosage, reliés à des puits persistent et participent à l'identité du lieu. Outre leur conservation et la remise en état de certains d'entre eux, l'énergie éolienne permet de renouveler un apport en eau d'arrosage vers les futurs jardins partagés et le parc.

Les jardins potagers des collines et de la sècherie

Le schéma de recueil des eaux pluviales exprime la géographie du site. Noues, canaux, bassins donnent un sens à l'espace public.

Le mail Haroun Tazieff et le canal de recueil des eaux pluviales

Le parc sud et le bassin de recueil des eaux pluviales

Le bassin des compagnons

Le square du réservoir

Commanditaire
Nantes Métropole Aménagement
Situation
Place du Commandant Cousteau, Nantes - 47°14'24.21"N-1°30'47.82"O
Partenaires
Pranlas-Descours, urbaniste - SCE, VRD - Confluences, Hydraulique Ecologie
Budget / Surface
22 000 000 € / 30 ha
Date
2005 - 2018
Prix
Ecoquartier 2009 - Primé 1° Prix de l’ART URBAIN – 'Séminaire Robert Auzelle' – 2011 (15° édition) - Prix départemental d'aménagement Loire Atlantique 2012 - Label national écoquartier 2013